Taille du texte

Traitement CPM

Traitement CPM"Une mobilisation précoce de l’articulation est préférable.”
                         - R. Salter*

Thérapie avec Mobilisation Passive Continue (CPM)
Des études expérimentales réalisées dans les années 70 ont fourni une base scientifique pour un traitement CPM (utilisant de l’équipement d’exercice à moteur). Des expériences cliniques positives, combinées à cette thérapie efficace est bien accueillie par les chirurgiens, les thérapeutes et les patients, qui ont profité largement à son utilisation par la plupart des acteurs de la rééducation.

30 ans plus tard, les progrès technologiques et l’extension de cette forme de thérapie de rééducation post-opératoire vers de nouvelles indications, démontrent que la CPM joue toujours un rôle essentiel et significatif dans le rétablissement orthopédique.

Pour le patient, il s’agit d’une méthode nécessaire et bien tolérée pour restaurer rapidement toutes les fonctions articulaires, de mobilité et de confiance perdue.

Passons en revue les principaux résultats cliniques du travail du pionnier, réalisé par le Professeur Robert Salter sur des animaux.

Le Dr. Salter utilisa le lapin comme modèle, avec les pathologies suivantes :
• Défauts d’épaisseur du cartilage
• Arthrite purulente aigûe
• Fractures intra-articulaires
• Lacérations partielles de l’épaisseur du tendon

Les lapins avec des défauts d’épaisseur de cartilage furent divisés en trois groupes de traitement avec thérapie post-opératoire immédiate, comme suit :
• Immobilisation avec plâtre
• Mobilisation active intermittente (activité dans la cage)
• Mobilisation passive continue

Conclusions
Dans le groupe immobilisé, la réparation est caractérisée par la formation de tissus fibreux et beaucoup d'adhésions articulaires.
Dans le groupe actif en cage, la réparation est imparfaite et caractérisée par une combinaison de tissus fibreux et de cartilage peu différenciés.
Dans le groupe CPM, la réparation reflète la formation de nouveau cartilage hyalin pour la moitié des défauts, cela en moins de 4 semaines. La CPM n'a aucun impact négatif sur les cartilages articulaires normaux chez les lapins.

Avantages de la CPM pour la guérison des cartilages :
• Meilleure nutrition et meilleure activité métabolique
• Guérison accélérée des tissus articulaires
• Régénération du cartilage

Avantages de la CPM pour la guérison des tendons :
• Restauration de la surface du tendon
• Plus grande force de rupture moyenne du tendon
• Meilleure guérison intrinsèque par diffusion synoviale
• Prévention de la formation d'adhésion

Parce que la thérapie CPM…
• Augmente l'amplitude de mouvement et la mobilité des articulations
• Aide à réduire les complications telles que les adhésions et les raideurs d'articulation
• Réduit la durée d'hospitalisation après une intervention chirurgicale
• Renforce la confiance du patient, son bien-être et son indépendance

…la thérapie CPM est économique

*Salter, RB; Simmonds, DF; Malcom, BW; Rumble, EJ; MacMichael, D; Clements, ND. The biological effect of continuous passive motion on the healing of full-thickness defects in articular cartilages. An experimental investigation in the rabbit. J Bone Joint Surg. 1980; 62A: 1231-12151.

Indication pour Genou & Hanche

  • Arthroplasties des trois articulations proximales du membre inférieur.
  • Fractures fémorales ou tibiales ostéosynthésées.
  • Fractures patellaires.
  • Arthrolyses et chirurgies palliatives (lésions cartilagineuses, ablation d'ostéomes...).
  • Ostéotomies du basin ou du fémur.
  • Ligamentoplasties (LCI, LCE, LLI, LLE).
  • Libération de l'appareil extenseur du genou (opération de Judet).
  • Synovectomies, Méniscectomies, Patellectomies, Arthroscopies, etc...

Indication pour Epaule

  • Rupture de la coiffe des rotateurs
  • Prothèse totale d'épaule
  • Fractures et dislocations nécessitant une chirurgie
  • réparatrice du complexe de l'épaule
  • Capsulotomies
  • Acromioplasties
  • Séquelles de brûlures
  • Rééducation après arthroscopie

Indication pour Coude

  • Fractures intra-articulaires du coude.
  • Fractures métaphysaires, osteosynthésées dans la région du coude.
  • Arthrolyse pour raideur post-traumatique avec limitation du mouvement du coude.
  • Prothèses de coude.
  • Synovectomies.

Indication pour Main & Poignet

  • Ténolyses.
  • Aponévrectomies pour maladie de Dupuytren.
  • Arthroplasties inter phalangiennes et métacarpo-phalangiennes.
  • Arthrolyses des métacarpo-phalangiennes.
  • Ténoarthrolyses.
  • Fractures ostéosynthésées.
  • Raideurs d'origine rhumatologique et neurologique, ou après brûlures.
  • Sutures tendineuses.
  • Algodystrophies.
  • Capsulotomies.
  • Synovectomies.

Indication pour Cheville

  • Mobilisation passive des fractures suivantes après ostéosynthèse.
  • Mobilisation des articulations du pied après traitement opératoire ou non des lésions :
  • Du tendon d'Achille,
  • Du ligament latéral externe,
  • Du ligament latéral interne.
  • Allongement chirurgical du tendon d'Achille pour raideur post traumatique.
  • Pied Bot.

 

Traitement CPM